Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
LES REPUBLICAINS DE LA 9EME DES YVELINES

Réforme des retraites:La Commission des Affaires Sociales examine le projet de loi

Le Projet de loi portant Réforme des retraites sera défendue cette semaine par le Ministre Eric Woerth en Commission des Affaires Sociales.

 

Objectifs et mesures phares de cette réforme qui sera débattue dans l’hémicycle et votée en Septembre prochain.

 

Une réforme : pour quoi faire ?

 

La solidarité est la composante essentielle de notre système de retraites dit de répartition dont le principe de base est simple : ceux qui travaillent cotisent pour ceux qui sont en retraite. Ce système a permis en quelques décennies une augmentation très importante du niveau de vie des retraités, aujourd’hui proche de celui des actifs, avec d’ailleurs,  les mêmes disparités en terme de revenus.

 

Face à l’allongement de l’espérance de vie (+ 6,3 ans depuis 1982) et face à l’allongement du nombre d’années de vie à la retraite, notre système est aujourd’hui menacé.  A date, 1,8 actifs cotisent pour 1 retraité. Ce nombre sera en 2020 de 1,5. ..De 1,3 en 2030.

 

Par ailleurs, en raison de la grande violence de la crise économique que nous traversons les déficits de la branche vieillesse se creusent plus rapidement  que prévu et pourraient atteindre plus de 42 milliards en 2018.

 

Décidé à pérenniser notre système de retraites, pierre angulaire de notre pacte républicain de solidarité et se refusant à une baisse des pensions, le gouvernement présente un projet de loi qui comporte les quatre grandes orientations suivantes :

 

1.      Augmenter la durée de l’activité de manière progressive et juste

2.      Renforcer l’équité du système des retraites

3.      Préserver et renforcer les dispositifs de solidarité

4.      Simplifier les règles de retraites.

 

 

1. Augmenter la durée d’activité pour tous, progressivement.

 

L’augmentation de la durée d’activité pour tous est au cœur de la réforme :

 

1.      Les actifs des secteurs privé ET public

2.      Les catégories actives dont l’âge de départ à la retraite est aujourd’hui fixée à 50 ou 55 ans ( qui travailleront deux ans de plus)

3.      Les actifs bénéficiant des régimes spéciaux qui seront touchés par la réforme au 1er Janvier 2017 après l’application de la précédente réforme de 2008.

 

 

L’âge légal de départ à la retraite sera porté à 62 ans en 2018 , de façon progressive ( 4 mois par génération), ceci afin de ne pas pénaliser les personnes proches de la retraites.

Ainsi, seules les personnes nées après le 1er Juillet 1951 sont concernées.

 

 

Une réforme qui prendra en considération :

 

·        Les carrières longues : le départ à la retraite restera possible dès 60 ans pour les assurés ayant commencé leur carrière à 18 ans, voire 58 ou 59 ans pour ceux qui ont commencé à 16 ou 17 ans.

 

·        La pénibilité : ce droit nouveau permettra aux salariés de bénéficier d’une retraite à taux plein à 60 ans quel que soit leur nombre de trimestres. La notion de pénibilité sera individualisée et non globale (sur un métier ou une branche). En cours de discussion, elle prendra en compte les facteurs d’exposition aux risques et d’invalidité.

 

Enfin, des mesures en faveur de l’activité des Séniors seront proposés, en complément des mesures déjà adoptées. En particulier le développement du tutorat sera encouragé pour favoriser la transmission des savoirs.

 

 

Rendez vous sur notre prochain article pour le point 2 de la réforme.

 

 

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :